Abraham Moon

Abraham Moon est un tisserand anglais de Leeds, peu connu du grand public, mais dont l’histoire témoigne de la révolution industrielle anglaise.

Etiquette fournie avec les tissus de la ligne "Sartorial" d'Abraham Moon

En 1837, alors que la reine Victoria monte sur le trône, Abraham Moon fonde son entreprise textile à Guiseley, au nord de Leeds, et sur la frontière sud du (futur) parc naturel  des Yorkshire Dales. A cette époque, l’entreprise filait la laine et apportait le fil à des familles, qui le tissaient à la maison. Le tissu était alors collecté et envoyé en finition (notamment pour laver la lanoline naturellement présente dans la laine, et qu’on conserve car elle aide au tissage), puis mis à sécher dans les champs avoisinnants. Moon écoulait alors ses pièces de tissu au marché de Leeds.

Département Livraison en 1919

En 1868, l’entreprise s’était déjà développée. Moon avait fait construire à 300m de sa maison un bâtiment de trois étages. Il tirait parti d’une source d’eau douce, idéale pour les procédés de finition des tissus. La toute nouvelle voie de chemin de fer passait juste derrière l’établissement, ce qui lui ouvrit de nouvelles opportunités. L’entreprise exportait au Japon dès les années 1890 !

Abraham Moon est décédé brutalement en août 1877, dans un accident de voiture à cheval. C’est son fils Isaac qui pris la relève, et fit prospérer l’entreprise jusqu’à ce qu’un incendie ravage son principal bâtiment en 1902. Isaac ne se laissa pas abattre, et construisit un nouvel immeuble, encore plus grand.

A cette époque, il n’était bien entendu plus question de tissage à domicile. L’entreprise avait achevé son intégration verticale, et tout le processus, du tri des fibres à la finition, en passant par la teinture, la filature et le tissage, se déroulait en un même lieu. Moon était alors l’un des principaux employeurs de Guiseley.

Département Tri et mélange, 1912

Les archives de tissus sont un témoignage du déroulement de l’histoire. Les étoffes de mode des années 1900 cèdent la place en 1914 aux tissus militaires, pour chemises, pantalons et manteaux. Avec l’armistice, ils seront à leur tour remplacés par de nouvelles modes dans les années 20.

Isaac Moon décède en 1909, et la famille vend finalement l’entreprise en 1920. Le nouveau propriétaire est Charles H Walsh, qui était alors designer et directeur de l’atelier. Il achète à crédit (£ 33 000, soit environ 4,5 millions de livres d’aujourd’hui), et mettra toute sa vie à rembourser. Vie qui fut malheureusement courte, puisqu’il décède à son tour en 1924, laissant son fils Frank à la tête de l’entreprise. Ce dernier la transmettra 30 ans plus tard à son neveu Arthur, l’actuel président. Le Directeur Général, John Walsh, est donc la quatrième génération de Walsh à la tête de la dynastie Moon.

Moon se développe dans un contexte de plus en plus difficile depuis les années 1950. Alors à l’époque, on comptait pas moins de 7 manufactures de lainages à Guiseley, Moon est aujourd’hui la seule. Elle exporte 70% de sa production (USA, Allemagne, Italie, France, Japon…), et s’est vue récompensée du Queen’s Award for Export Achievement en 1996. Elle reçoit aussi des prix de design chaque année.

Etiquette textile Moon

Etiquette textile Moon "Tissé dans les Iles Britanniques"

On le voit, les établissements Moon d’aujourd’hui sont les héritiers d’une longue histoire. Il ne faut pas les croire passéistes pour autant. La stratégie de la direction a toujours été de réinvestir les bénéfices dans les moyens de production. C’est ainsi que les ateliers actuels bénéficient des outils modernes de contrôle de production et d’assistance par ordinateur. Moon a conservé son modèle d’intégration verticale, ce qui lui permet de fournir ses clients en « juste à temps », avec des délais très courts.