Dessous de col en Petite mesure

Une amie couturière me demandait ce midi la différence de fabrication des dessous de col entre ma Grande mesure et ma Petite mesure.


Dessous de col Petite mesure

La question tombe au bon moment, puisque j’ai justement pensé à prendre des photos d’un dessous de col Petite mesure que j’ai réalisé récemment. Et le hasard fait qu’en outre, il est coupé dans le même melton bleu que celui du col Grande mesure dont j’ai publié des photos dernièrement.

Deux modèles presque identiques, donc (enfin, le patronnage n’est pas du tout le même, puisque ce sont deux clients différents), avec deux modes de réalisation.


Dessous de col Petite mesure – le piquage du pied et du tombant

Ma gamme Petite mesure est essentiellement cousue machine, et ce sera le cas du dessous de col. La toile de lin et le melton sont patronnés et coupés de la même manière qu’en Grande mesure, mais au lieu d’un picotage main pour les assembler, on utilise une piqueuse plate. Sur le pied de col, le piqures sont parrallèles à la cassure du col. Sur le tombant, de larges zig-zags maintiennent les deux épaisseurs, tout en laissant la souplesse nécessaire pour travailler le col au fer avant de le monter.

Une fois finie, la différence essentielle avec un dessous de col Grande mesure sera que l’on discerne les lignes de piqûres, alors que le picotage main prend le melton dans son épaisseur, et se devine à peine.


Dessous de col Petite mesure – vue côté Melton

C’est cette différence de montage qui distingue mes cols en Grande et Petite mesure : le patronnage est le même (chaque col fait l’objet d’un patronnage dédié pour chaque veste, je n’utilise jamais de col « omnibus »), le travail au fer (qui moule le col en 3 dimensions pour qu’il « cravate bien ») est identique, et tous mes cols sont montés à la main sur la veste, pour un tombé parfait et un juste raccord avec les revers. On voit d’ailleurs que j’ai laissé des relarges pour régler le col au montage.

Mots-clés : , ,