Fox Brothers

Un nom prestigieux s’il en est, puisque Fox Brothers est tout simplement la maison où ont été inventées la flanelle et la serge « khaki » originelle. Installé depuis près de 250 ans dans le Somerset, dans l’Ouest de l’Angleterre, Fox est un fabricant de woolens (laines cardée) dans la plus pure tradition anglaise, spécialité de cette région. Ce qui ne les empêche pas d’ailleurs d’être à la pointe de l’innovation, et de proposer tout autant des tissus contemporains de laine et de cachemire.

Fox Brothers & Co.

Fox Brothers propose des laines cardées aux tailleurs les plus réputés de Londres et d’ailleurs, et aujourd’hui à l’industrie de la mode.

Créateurs officiellement reconnus de la flanelle, ils sont aussi à l’origine, à la fin du XIXe siècle, de la célèbre serge khaki qui sera retenue par l’armée britannique en remplacement de leur célèbre tenue rouge. A l’apogée de l’entreprise, Fox Brothers employait 5000 personne dans ce qui était la plus grande usine textile de l’Ouest de l’Angleterre.

L’histoire de la famille Fox remonte au début du XVIIIe siècle, lorsque le tisserand Edward Fox épousa une fille Were et s’intalla à Wellington dans le Somerset, berceau de sa belle famille. A l’époque, il ne s’agissait que d’une modeste industrie familiale, produisant une serge de laine cardée appelée Tauntons. L’industrie lainière de l’époque établissait tout simplement ses ateliers là où l’on élevait des moutons pour produire de la laine, comme c’était le cas dans l’Ouest de l’Angleterre. Les moutons du Somerset avaient une laine à poils longs, assez épais. Le taunton qu’on en produisait était réputé, car il était plus léger que le drap, tout en étant épais et solide.

En 1772, Thomas Fox reprend l’affaire familiale et crée sa manufacture : il emploiera jusqu’à 450 personnes dans la région. L’entreprise passe avec succès le cap de la Révolution Industrielle au début du XIXe siècle, en incorporant en interne l’ensemble du processus de fabrication du tissu, depuis le tri de la laine brute jusqu’à la finition. Cette intégration verticale donne à Fox la totale maîtrise de la qualité de leurs tissus, et leur permet d’augmenter leurs volumes de production. Comme bien souvent à l’époque, l’intégration est totale, puisque Fox possède ses propres forges, son atelier de menuiserie, son relieur et même sa vannerie, qui fabrique les paniers d’osier contenant la laine brute !

Soucieuse du bien-être de ses employés, l’entreprise construit des logements, des écoles, et met en place l’un des premiers fond de pension de l’histoire.

L’entreprise grandit régulièrement, et emploie jusqu’à 5000 personnes, sur 9 sites industriels dans l’Ouest de l’Angleterre. En 1917, elle rachète les établissements William Bliss & Sons, qui a alors l’un des plus grand site industriel d’Angleterre. Le site historique de Fox, à Wellington dans le Somerset, fait 4 hectares, et est le moyeux autour duquel fonctionne tout le conglomérat. De là partent les rouleaux tissus expédiés dans le monde entier, via le port de Topsham dans le Devon.

A partir de la fin du XIXe siècle, Fox se spécialise dans la fourniture de tissus militaires, et met au point la serge particulière qu’on appellera khaki pendant la guerre des Boers.

Les archives de Fox révèlent combien les tissus ont évolué en deux siècles d’histoire. Les étoffes épaisses et rugueuses ont laissé la place aux flanelles douces et souples qui sont aujourd’hui la spécialité de Fox.  En 2006, Fox se verra décerner le Queen’s Award pour l’industrie, pour avoir produit la flanelle de laine et cachemire la plus légère au monde : 185g par mètre.

Cette auguste maison a été reprise en 2009 par Deborah Meaden, qui la dirige avec l’aide de Douglas Cordeaux, un expert en textiles reconnu. Leur direction éclairée devrait permettre à Fox de fournir des tissus exceptionnels pour de nombreuses années encore.