Grande Mesure

La grande mesure permet de créer tout type de vêtement, selon vos besoins et envies, en vous assurant un tombé parfait et un confort inégalé. Je travaille dans le respect de la tradition tailleur, en n’utilisant que des étoffes et fournitures de première qualité.

La fabrication d’un vêtement en grande mesure est un travail qui se fait à deux, une collaboration entre le client et son tailleur. Il s’agit de mettre mon savoir-faire au service de vos envies pour créer ensemble un vêtement qui vous ressemble. J’ai bien entendu des préférences personnelles en matière de style, qui sont le reflet de ma personnalité, mais je n’ai pas de « style maison » : je coupe et réalise les vêtements selon vos souhaits.

Voici comment nous procéderons :

Le « cahier des charges » de votre vêtement est élaboré ensemble. Plus vous avez d’idées précises sur vos souhaits, plus ce travail pourra aller vite. Il s’agit de décider du tissu, de la coupe et des détails, mais aussi de préciser des points plus généraux, tels que l’ampleur que vous aimez avoir dans vos vêtements, la manière dont vous utilisez les poches…

Etablissement du patron et essayage sur toile

Après avoir pris vos mesures, je trace un premier patron. Si nous travaillons ensemble pour la première fois, je fais généralement un essayage sur toile, c’est à dire qu’un vêtement est coupé dans une étoffe peu onéreuse et bâti pour faire un essayage et valider le patron. A l’occasion de cette toile, il est possible d’affiner les détails de style ou de confort, tels que la largeur des revers, l’emplacement des poches, l’ampleur du cintrage…

A partir de cette toile d’essayage, je reporte les corrections effectuées pour tracer un nouveau patron, qui sert pour la coupe du vêtement final. Si nous avons déjà travaillé ensemble, je partirai d’un de vos patrons précédents pour démarrer directement à ce stade. Trois essayages sont ensuite réalisés au cours de la fabrication du vêtement.

Premier essayage

Le corps du vêtement est entoilé et bâti, les poches sont dessinées, un col d’essayage et parfois une manche d’essayage sont bâtis. Cet essayage permet de valider que le tissu choisi n’entraîne pas de modification majeure en raison d’un tombé différent de celui de la toile.

Second essayage

Le vêtement a été entièrement décousu pour y apporter les corrections identifiées au premier essayage. Les poches sont fabriquées, les garnitures des revers sont posées, le dessous de col est coupé et posé, les doublures sont bâties, une manche est coupée et bâtie (mais elle n’est pas définitivement cousue).

Troisième essayage

Le vêtement a été à nouveau décousu et assemblé cette fois-ci en coutures « définitives » (et non en simples bâtis). L’essentiel est achevé. Cet essayage permet de valider le tombé final, s’assurer une dernière fois du bon équilibre de l’ensemble. On décide à ce stade de l’emplacement précis des boutons.

Il reste alors à procéder aux finitions (surpiqûres, boutonnières…) avant la livraison finale du vêtement.

La fabrication d’un costume 2 pièces représente environ 80 heures de travail, parfois plus sur des étoffes difficiles. Environ 40% des points de couture, soigneusement posés à la main, auront été enlevés avant d’arriver au vêtement final !

Mon objectif est de fabriquer des vêtements en y mettant chaque fois tout mon savoir faire. Il peut m’arriver de refaire certains détails deux ou trois fois, jusqu’à obtenir un résultat que je sois fier de vous présenter. Cela représente un travail important et du temps, aussi sauf cas particulier je ne peux pas prendre d’engagement sur les délais de fabrication, surtout s’il s’agit d’une première commande. A titre indicatif, il faut compter généralement environ 3 mois pour la réalisation d’un costume (2 ou 3 pièces), mais il peut m’arriver de mettre plus… ou parfois moins !

Tout le travail est effectué par moi-même, dans mon atelier, selon les procédés de la tradition tailleur tels que je les ai appris. Client ou simple passionné, vous êtes invité à venir prendre un café en me regardant travailler, je n’ai rien à cacher, et c’est toujours un plaisir de discuter entre amateurs de beaux vêtements.