Marling & Evans

Amateurs d’histoire, tenez vous bien : la maison Marling & Evans est sûrement la plus ancienne parmi tous mes fournisseurs, puisque son histoire remonte au XVIe siècle. 1570, plus précisément, ce qui nous fait rien moins que 440 ans d’expérience…

 

Marling & Evans


Logo de Marling & Evans

Etablis dans les Cotswolds, une région valonnée et verdoyante de l’ouest de l’Angleterre, Marling & Evans sont spécialisés dans les woolens, c’est à dire les tissus de laine cardée, qui sont la grande spécialité de cette région où l’élevage de moutons était déjà florissant il y a 500 ans.

Les étoffes de West of England (Ouest de l’Angleterre), dont la gamme va des flanelles aux cavalry twills en passant par les saxonys, sont réputées pour leur douceur, la souplesse de leur main. Elles sont beaucoup plus douces que les tweeds écossais ou irlandais, tout en ayant plus de corps que les laines peignées (worted) du nord de l’Angleterre, typiques des costumes de ville.

A leurs origines au XVIe siècle, Marling & Evans étaient un atelier de tissage à la main, comme il y en avait beaucoup dans cette région d’Angleterre. L’atelier a augmenté son activité jusqu’à être, en 1782, un des principaux drapiers de l’ouest de l’Angleterre. Le logo actuel de l’entreprise est basé sur une marque commerciale remontant à cette époque. Ces marques commerciales étaient alors apposées sur les bales de tissu avant leur expédition chez les différents drapiers européens, à une époque où les draps d’Angleterre étaient des plus réputés.

Cette auguste maison a déménagé en 1990 pour s’intaller dans le Gloucestershire, à la frontière avec l’Oxfordshire, et perpétue sa tradition de fabriquant d’étoffes de laine cardée de la meilleure qualité. Comme beaucoup de fabriquants anciens, elle continue de créer de nouvelles étoffes en s’inspirant de ses riches archives, que ce soit en terme de motifs ou de qualité des tissus.

La gamme d’étoffes proposée par Marling & Evans est très large, mais j’apprécie particulièrement certains tissus « sportifs », tels que leur gamme de covert cloths ou leur cavalry twills. Bien entendu, leurs Saxony font des merveilles en vestons.