Travaux en cours

Quelques forums francophones ont eu la gentillesse de s’intéresser à mon travail, et de me demander de publier des exemples de réalisations. Il est vrai que ce site en manque cruellement ! Je profite donc de mes divers travaux en cours pour prendre quelques photos du travail d’un tailleur.

Pour commencer la série, mon travail d’aujourd’hui et des jours derniers : un pantalon et des entoilages de vestes.

Le pantalon.

Ce pantalon en grande mesure est en cours de montage pour premier essayage. Le patron a déjà fait l’objet d’un essayage sur toile. Les modifications nécessaires ont été reportées sur le patron, puis l’étoffe a été coupée (une très belle gabardine de laine bleu marine vintage issue de ma collection personnelle). Pour le premier essayage, les bords sont surfilés, le pantalon est doublé et la fourche renforcée. Je pose la braguette, puis le pantalon sera bâti. L’emplacement et les dimensions exactes des poches sera alors déterminé avec le client, afin qu’il ait le meilleur confort possible. Suite à l’essayage, restera le réglage et la construction des poches, ainsi que de la ceinture (ici, une ceinture coupée à même, un détail que j’affectionne tout particulièrement et sur lequel nous aurons l’occasion de revenir).

Pose du sous-pont et du zip

Entoilage et doublure du sous-pont

Puisque nous sommes sur un pantalon grande mesure, la braguette (zip ou boutons sont au choix du client), les doublures seront entièrement rabattues main, au fil de soie. L’entoilage du sous-pont est bien entendu glacé à la main. Le but est d’avoir quelque chose de très fin et de masquer les coutures autant que possible, pour l’esthétique et le confort.

Devants de veste

Quelques illustrations, je garde la grande explication sur les techniques d’entoilage pour un autre jour. Pour les impatients, je vous invite à lire les articles introductifs de Jefferyd Dudich (en anglais) et de Julien Scavini (en Français).

La coupe d’un costume, dont j’ai envoyé la veste il y a quelques jours à mon apiéceur pour la monter en petite mesure (fabrication thermocollée et cousue machine). Une très belle laine en Super 110s de chez Thomas Fisher / Dugdale. Je vais probablement fabriquer les pantalons ce week-end, photos à suivre donc.

Un devant de veste à la coupe

Vignette du drapier

Une veste en grande mesure dont les  revers viennent d’être « piquotés » pour les faire rouler. Le revers étant à cran tailleur (semi-ouvert), le roulé doit varier d’angle pour bien venir plaquer la pointe du cran.

Piquotage d'un revers

Le plastron de la même veste. Le client m’a demandé quelque chose d’assez structuré, le plastron comprend donc plusieurs couches de toiles différentes, ce qui permet d’avoir un tombé particulièrement net. Les bandes de percaline autour évitent que le crin ne ressorte avec le temps, ce qui est désagréable. Le passement de la cassure du revers n’est pas encore posé.

Un plastron en cours de réalisation

Le revers juste avant qu’il ne soit pressé. On voit bien à quel point le piquotage assure un roulé permanent : le devant de veste est vertical, et le revers lutte contre la gravité pour venir se plaquer sur le thorax.

Un revers qui va bientôt être pressé

Au passage, on note dans l’angle la marque du fabricant : Taylor & Lodge, une prestigieuse maison britannique. Le tissu en question, 50% cachemire et 50% mohair, est tout bonnement fabuleux.